ACTUALITES




Retrouvez tous les mois sur notre
site l'essentiel de l'actualité
sociale, fiscale et du droit des
affaires.
  • Droit social (Tout voir)
    01/12/2018
    Les ordonnances Macron du 22 septembre 2017 ont prévu d’élargir l’obligati... En savoir plus
  • Fiscalité (Tout voir)
    01/12/2018
    Marche arrière concernant la « taxation » des avantages servis par le comit... En savoir plus
  • Droit des affaires (Tout voir)
    01/12/2018
    Le titulaire d’un bail dérogatoire laissé en possession à l’expirat... En savoir plus
  • A savoir également (Tout voir)
    01/12/2018
    La clause selon laquelle le preneur loue les lieux en l’état n’exonère pas... En savoir plus

Outils

  • Chiffres clés (Tout voir)
    01/12/2018
    Dans le cadre de la monétisation du CPF, un projet de décret prévoit que la con... En savoir plus
  • Calendrier fiscal (Tout voir)
    31/12/2018
    Date limite d'option pour le paiement de la TVA à partir du 1erdécembre 2018 pour les ... En savoir plus

Actualités - A savoir également

TAUX DE REMUNERATION DU LIVRET A

01/12/2018

Interrogé sur l’intention éventuelle du Gouvernement de revenir sur sa décision de geler le taux du livret A à 0,75 % pendant 2 ans (à compter d’octobre 2017), le Ministre de l’économie et des finances répond par la négative.

Certes, le taux du livret A est aujourd’hui inférieur à l’inflation, de sorte que la moyenne semestrielle de l’indice des prix à la consommation hors tabac, qui est l’indice utilisé dans la formule de calcul du taux du livret A, s’est élevé à 1,75 % sur le premier semestre 2018, mais les taux monétaires restent négatifs. Par conséquent, s’il n’avait pas été décidé de geler le taux du livret A à 0,75 %, la nouvelle formule de calcul aurait dû aboutir, au 1er août 2018, à une baisse du taux à 0,5 %.

Cette rémunération à 0,75 % reste encore attractive pour un produit totalement liquide, garanti et défiscalisé, comparée à la rémunération des livrets ordinaires (0,27 % à fin juillet 2018) ou à celle des dépôts à vue rémunérés (0,03 %).

Quant à l’assurance-vie, selon la FFA, le rendement se serait élevé à 1,8 % net de frais en moyenne, soit 1,5 % après les prélèvements sociaux et entre moins de 1 % et 1,38 % après application de la fiscalité selon la durée des contrats.

Rép. Ravier n°06680, JO 15 novembre 2018, Sén. Quest. p. 5801